Nouvellement accréditée comme groupe de médecine familiale (GMF), la Clinique ProActive Santé de La Cité-Limoilou fait le pari d’attirer huit nouveaux médecins afin de mieux desservir encore la clientèle défavorisée de la Basse-Ville de Québec.
Depuis l’ouverture de la clinique en mai 2015, trois médecins de famille se sont joints à l’équipe. L’objectif est de pouvoir compter sur une quinzaine de médecins d’ici trois ans.
«À la Basse-Ville de Québec, on est en manque chronique d’effectifs médicaux depuis 20 ans. Un GMF comme le nôtre, structuré de façon dynamique en collaboration avec différents professionnels de la santé, est attirant pour la relève. On doit être une équipe pour pratiquer en milieu défavorisé», déclare la Dre Renée Laberge, qui dirige ce GMF situé près du palais de justice, dans le quartier Saint-Roch.

Patients orphelins
La Dre Laberge a exercé pendant 20 ans au CLSC Basse-Ville-Limoilou. L’accréditation GMF procure notamment le soutien additionnel d’infirmières, dont une superinfirmière, et d’un travailleur social.

Plus de 9000 patients sont inscrits auprès de la clinique, à laquelle se greffe une clinique-réseau. Cette dernière accueille les patients orphelins au service sans rendez-vous en collaboration avec quatre médecins du secteur.
«Un de nos objectifs est d’améliorer l’accessibilité aux soins de première ligne en optimisant le travail des médecins par la collaboration interprofessionnelle», souligne le président de la Clinique ProActive Santé, le Dr Philippe Girard.
Délais préjudiciables au public
Deux pédiatres sont de plus rattachés à la clinique. Des services privés d’ergothérapie, de physiothérapie, d’orthophonie, notamment, sont offerts de façon complémentaire dans des locaux contigus occupés par Enoya clinique pour enfants.
«Dans le réseau public, les listes d’attente sont énormes en orthophonie. Au public, il y a seulement deux ergothérapeutes pour desservir tous les enfants de la région de Québec. Des intervenants des CLSC nous réfèrent des jeunes patients parce qu’ils n’ont pas les ressources», signale l’ergothérapeute Marie-Lyne Benoît, qui est propriétaire d’Enoya.

 

http://www.journaldequebec.com/2016/10/05/operation-seduction-a-la-clinique-proactive-sante